1ère Partie : FONCTIONNEMENT DU CORPS HUMAIN ET SANTE

I- Le mouvement et sa commande :
Quand tu bouges un bras, il y a plein de trucs qui se passent :  Des muscles se contractent (on les voit gonfler et durcir) tandis que d'autres muscles (de l'autre côté du bras) se relâchent et s'étirent. Comme les muscles sont attachés aux os par les tendons, ils font bouger le squelette. Mais attention, un squelette ça bouge pas n'importe comment : un os peut pivoter par rapport à un autre parce qu'ils sont reliés par une ARTICULATION.  Si ça  pivote si bien, c'est parce que c'est bien fichu : les deux os sont enveloppés d'un cartilage super lisse et séparé par une fine poche huileuse, la synovie. Le tout est emballé par les ligaments juste assez souples pour que ça bouge, mais suffisamment costauds pour que ça parte pas dans tous les sens.
 Le fonctionnement des muscles est commandé par les centres nerveux c'est à dire le cerveau et la moelle épinière dans les cas extrêmes.. Le cerveau envoie des messages nerveux à grande vitesse (MNGV) par les nerfs.
Des muscles qui répondent bien, des articulations huilées au poil, un squelette en acier blindé... Y a pas de secret, il faut les entraîner, il faut bouger plutôt que rester avachi dans un canapé ou devant sa wibox. Quant aux nerfs et au cerveau, mieux vaut éviter les excès entout genre : excès de fatigue, de stress , d'alcool et de toutes ces choses peu recommandables. ..
Mens sana in corpore sano...

II- Fonctionnement du corps et nutrition :
Un organe, pour fonctionner, ça a besoin de respirer et de manger, donc, de l'oxygène ("dioxygène" pour les prétentieux) et des nutriments. C'est le sang qui les lui apporte. Au passage, il en profite, l'organe, pour éliminer ses déchets : CO2 ("dioxyde de carbone" pour les pédants) et diverses saletés..  Evidemment, plus l'organe est actif, plus les échanges sont importants.
 Ce sont les poumons qui assurent le réapprovisionnement en oxygène : en inspirant, on fait entrer de l'air frais jusqu'au fin fond des alvéoles. Là, le gaz passe au travers les très fines parois  et atteint le sang, où il est pris en charge par les globules rouges.  Le CO2 fait le trajet inverse..
Pour faire entrer cet air, il suffit d'augmenter le volume de la cage thoracique en contractant le diaphragme par exemple.Du coup, la pression interne diminue et l'air entre . Elémentaire. Pour le faire sortir, on fait le contraire.
Nos petits poumons sont fragiles et sans cesse attaqués par des polluants... alors ouvre les fenêtres!.









Les nutriments, ce sont les parties "nutritives" des aliments : glucides, protéines, lipides, vitamines et minéraux. C'est la digestion, dans l'estomac puis l'intestin qui permet de les récupérer. Mais il faut d'abord bien les broyer, avec de BONNES dents. Plus c'est mâché, mieux c'est digéré.





Ensuite, l'estomac transformera tout en bouillie acide. Da,s l'intestiin grêle, les sucs digestifs, composés d'enzymes, découpent soigneusement les aliments en éléments très petits souvent solubles. le but, c'est que tout ce qui est bon passe dans le sang, au travers la fine paroi de l'intestin.intestin grele
Evidemment, avec des aliments de bonne qualité, pris dans de bonnes conditions, c'est mieux.

Pour que les écahnges entre les organes et le sang se passent bien, il faut que celui-ci circulent partout : le coeur s'occupe de le mettre en mouvement en l'envoyant dans les artères. Il traverse les organes par des vaisseaux très fins : les capillaires, puis retourne au coeur par les veines.
Là encore, une vie tranquille et saine assure un parfait fonctionnement de la machine pendant des années.

2ème Partie : DES ETRES VIVANTS DANS LEUR MILIEU :Respiration et occupation des milieux

Les plantes, comme les animaux respirent : ils absorbent de l'oxygène (qui leur permet de produire de l'énergie)  et rejettent du CO2 (qui est un "déchet" de ccette production).  Pour absorber cet oxygène il y a plusieurs moyens :
     -les plantes possèdent des stomates sur leurs feuilles (de minuscules orifices)
     - des animaux respirent directement par la peau, à condition que celle-ci reste humide.
    - les animaux aquatiques préfèrent les branchies : un système qui filtre l'eau pour capter l'oxygène.branchies
    - les vertébrés terrestres (et les escargots)  ont des poumons : sac interne, tooujours humide., tandis que les insectes possèdent des trachées, sortes de tuyaux amenant l'air aux organes.
alveoles pulmonairesBranchies et poumons ont en commun une très fine paroi (qui permet les échanges avec le sang) et une grande surface (pour augmenter les possilités d'échange). Bien sûr, ces organes sont adaptés au milieu de vie.
. D'ailleurs, les caractéristiques de ce milieu ont une influence sur les possibilités de respiration et influent ainsi sur la répartition des êtres vivants. Par exemple, l'eau froide est plus riche en oxygène que l'eau chaude.  L'eau polluée est pauvre en O2.. .
A la lumière, les végétaux ont un atout : grâce à la chlorophylle, ils pratiquent la photosynthèse, opération qui produit de l'oxygène. C'est si efficace qu'ils produisent bien plus d'oxygène qu'il n'en consomment... Et nous, les animaux, on en profite!.




3ème Partie : LA TERRE CHANGE EN SURFACE

I L'évolution des paysages: roches, eau, atmosphère, êtres vivants

 Dans un paysage, on peut observer des liens entre les roches, l'eau, l'air, la végétation, la faune  et l'homme. Les roches, c'est ce qui est dessous, souvent cachées par les sols, les végétaux... ou le goudron. Mais, sols et végétation ne sont pas les mêmes sous un sol calcaire (à gauche) ou un sol granitique(à droite)
.
 Les roches subissent en permanence une lente désagrégation : l'eau, le gel, le vent, les végétaux sont les responsables de cette érosion.
 Selon sa nature (calcaire, grès, granite, argile) et sa structure (fissurée, poreuse ou très compacte) une roche sera plus ou moins facilement décomposée




Cette décomposition des roches produit des éléments de plus en plus petits (cailloux, grains de sable, particules d'argile... jusqu'aàx minéraux solubles dans l'eau)  qui peuvent s'accumuler sur place et participer à la formation d'un sol, ou être entraînées par le ruissellement de l'eau ou les vents. C'est ainsi que les rivières modèlent un paysage en creusant leur lit dans la roche, formant des vallées plus ou moins profondes.
The road to nowhere (Covehithe) Trail winding through the canyon in Cathedral Gorge State Park (3192732193)Mais ces cours d'eau sont aussi des agents transporteurs qui entraînent les particules de roches : selon la force du courant et la taille des particules, ce transport peut être très court (les rochers d'un torrent de montagne)  ou très lointain (les fins sédiments qui s'accumulent dans le delta d'un fleuve (ici le delta du Gange, en Inde (photo de la NASA)






II 
Les roches sédimentaires
Ces roches se forment à partir d'une accumulation de particules arrachés aux roches des continents qui aura été compactée et durcie par le temps et le poids... de sédiments plus récents.
Parfois, les sédiments sont surtout faits de squelettes d'animaux (comme les coraux) ou de coquilles.  Ils seront à l'origine de roches calaires.
  En comparant avec les dépots de sédiments actuels, on peut comprendre l'origine des roches sédimentaires anciennes et reconstituer les paysages du passé. Et comme ces roches s'édimentaires sont empilées les unes sur les autres, les plus anciennens dessous, les plus récentes dessus (sauf accident), on  peut retracer l'évolution dans le temps de ces paysages... et donc des environnements terrestres. C'est vraiment très pratique.


  Les roches sont aussi une ressource pour nos activités dévastatrices : des pierres pour une maison, du sable pour Paris-plage ou pour les amateurs de béton, du pétrole et du charbon pour augmenter l'effet de serre et de l'uranium pour faire plaisir aux passionés de centrales nucléaires et de bombes atomiques
Mais ces ressources sont toutes limités... Il s'agit donc de pas les gaspiller.







Tout ce qu'il faut avoir en 5ème
Université de Trou les Pommes

svt5eme