..



Le nuisible

Trente fois plus sauvage qu'une bande de loup affamés, ou même qu'un tigre mangeur d'homme. Quelle est cette bête affreuse en liberté_?  Un loup-garou_? Un Golem_? Un Minotaure_? Kingkong_? Godzilla_? Dracula_? 
Allez, je vous aide_: normalement, il ne sévit que de septembre à février... Il est vert... parfois avec une casquette orange fluo sur la tête... Il sent souvent l'alcool... alors_? C'est... c'est... le chasseur, bien sûr!
chasseur
En 2012, il a tué 57 personnes vaquant dans  nos bois et nos forêts. En 2011_: 42 victimes, dont  4 malheureux promeneurs qui n'avaient rien demandé.  2010_: 18 à  34 morts selon les sources. 2009_: au moins 19. Ces vingt dernières années, ce prédateurs hantant nos forêts françaises a tué sauvagement de 600 à 634 personnes  (selon les sources) soit 30 à 32 morts par an en moyenne. sa sauvagerie est telle qu'il ne fait pas de différence entre un promeneur, un cycliste ou un automobiliste. Il s'attaque vraiment à tout!
tableau de chasse
Entre 1997 et  2014 on a répertorié parmi les victimes (mortes ou blessées) : 41  promeneurs, 17 cyclistes, 2 cavaliers (pour confondre un cheval avec un chevreuil, il faut être sacrément myope!), 15 automobilistes (et je ne parle pas de ceux qui parviennent à confondre une voiture avec un sanglier!), 21 cueilleurs et  66 "autres" (là, j'ai beau chercher, j'ai du mal à trouver de qui il s'agit -puisque cette liste officielle de l'ONC comprenant uniquement les non chasseurs- des bébés? des gens en chaise roulante? des cantonniers? des gardes-chasses? des véliplanchistes? 

Oui mais, tout ceci, direz vous ne sont que les victimes malheureuses et collatérales  de l'important travail de protection de la nature effectué par  nnos braves chasseurs.

En France 91 espèces sont "chassables" contre 56 en Italie (2eme après la France) 30 en Allemagne et 21 en Belgique. Une étude -pas trop récente de l'ONCFS indique qu'en une saison, 30 millions de bêtes sont abattues...  Parmis elles evrion  500 000 chevreuils et autant de sangliers, mais surtout  5 millions de faisans (d'élevage) et autant de pigeons ramier.
Justement, direz-vous encore, en mass, euh éliminant ainsi ces animaux, nos amis les chasseurs régulent efficacement les populations qui, sinon, causeraient de considérables dégâts aux forêts et aux cultures!
C'est vrai que les chevreuils et les sangliers peuvent occasionner des pertes importantes. Les dégâts occasionnés par les seuls sangliers donnent lieu à des indemnisations d'un total de  20 millions d'euro chaque année. Vingt millions d'euros pris dans les caisses de l'état, donc nos sous.  Alors, s'il n'y avait pas ces courageux chasseurs, vous imaginez les pullulations de sangliers et autres bêtes à cornes?
Le problème c'est que, depuis que l'on a confié à ces braves défenseurs de la nature la gestion de la faune sauvage, les efeffectifs sangliersfectifs se sont envolés! On ne peut pas dire qu'ils régulent trop!
Il faut dire, que trop de sangliers, ça les arrange, c'est plus facile  à tirer.
Pour "réguler", ils distribuent de la nourriture à ces bêtes, parfois, ils vont jusqu'à leur réserver des champs de maïs (sans parler de ceux qui s'amusent à lâcher des sangliers semi-domestiques...).
Sachant qu'une laie, mieux elle est nourrie, plus elle fait de petits, c'est facile de comprendre cette multiplication par  5 en 20 ans!
Ce fut d'autant plus efficace que le seul ennemi naturel du sanglier, le loup, est absent de la plupart des régions. Bref, les 20 millions, que nous payons pour réparer les dégâts, c'est biens  aux chasseurs qu'on les doit (même si, une artie des indemnités est payée par les fédérations de chasse, qui, de toute façon représente des taxes qui devrait aller à l'état).

Le nuisible, celui qui est à l'origine de sérieux déséquilibres dans la nature, qui peut aussi largement contribuer à la disparition d'espèces (l'ortolan, le lièvre, l'eider sont des "gibiers"  dont les effectifs sont en chute importante).































Le journal

drosophile8
Découvrez Drosophile, le journal de l'UTlP
Abonnez-vous
télécharger le numéro 1


L'université de Trou-les pommes       le professeur Noyau    usage des images     écrivez-nous