..



Aïe mes eaux!

Après avoir reçu ma laconique facture d'eau, j'ai tenté de trouver des infos sur les analyses pratiquées sur les eaux du robinet distribuées en France, notamment celle de mon robinet. Facile! Il suffit d'aller sur le site du ministère de l'éco...hrm!...logie. On peut obtenir la fiche complète pour l'eau distribuée partout.

Mais au royaume de l'eau claire, la transparence n'est pas de mise. Pour certains bleds, on a un liste immense de produits plus ou moins louches, mais, toujours, heureusement, en dessous des normes.

Pour d'autres endroits, allez savoir pourquoi, la liste est minuscule. Rien sur les métaux lourds, rien sur les pesticides. Ça n'existe pas? Bref, on veut bien donner des infos, mais que des bonnes.

Et puis, si elles sont pas terrible, les infos, on fait comme si de rien n'était. Voici par exemple ce que l'on trouve au robinet d'une petite commune de l'Aisne :


Aluminium total µg/l<30 µg/l

Ammonium (en NH4)<0,05 mg/L

Arsenic<5 µg/l

Atrazine<0,03 µg/l

Atrazine déséthyl0,03 µg/l

Atrazine-déisopropyl<0,05 µg/l

Baryum 0,02 mg/L


Benzène<1 µg/l

Bore mg/L<0,050 mg/L

Bromoforme<1 µg/l

Calcium124 mg/L

Carbonates0,0 mg/LCO3

Carbone organique total0,46 mg/L

Chlore libre0,40 mg/L

Chlorodibromométhane2,2 µg/l

Chloroforme1,1 µg/l

Chlortoluron<0,03 µg/l

Chlorure de vinyl monomère<0,20 µg/l

Chlorures19,9 mg/L

Cyanures totaux<10 µg/l CN

Dichloromonobromométhane1,9 µg/l

Dichloroéthane-1,2<2,5 µg/l

Diuron<0,03 µg/l

Fer total<50 µg/

Fluorures mg/L0,152 mg/L

Hydrogénocarbonates346 mg/L

Isoproturon<0,03 µg/l

Linuron<0,05 µg/l

Magnésium8,7 mg/L

Manganèse total<10 µg/l

Mercure<0,5 µg/l≤ 1 µg/l

Nitrates (en NO3)33,1 mg/L

Nitrites (en NO2)<0,05 mg/L

Potassium1,1 mg/L

Simazine<0,03 µg/l

Sodium7,0 mg/L

Sulfates11,7 mg/L

Sélénium<5 µg/l

Terbuméton<0,03 µg/l

Terbuméton-désethyl<0,05 µg/l

Terbuthylazin<0,03 µg/l

Terbuthylazin déséthyl<0,03 µg/l

Trichloroéthylène<1 µg/l

Trihalométhanes (4 substances)5,2 µg/l

Tétrachloroéthylène-1,1,2,2<1 µg/l



Les cases bleues sont pour les produits à peu près naturels. Les cases marrons pour les résidus de pesticides et les rejets industriels. Comme les quantités indiquées sont TOUJOURS inférieures aux normes, la conclusion de cette analyse est carrément une incitation à boire de cette eau :

« Eau de qualité conforme aux exigences de qualité, définies par le Code de la Santé Publique, pour les paramètres analysés. L'eau est consommable. CE BULLETIN DOIT ETRE AFFICHE EN MAIRIE »

Sachant que dans chaque litre il y a -d'après ces données- 1,2 mg de produits douteux dont 0,5 mg de polluants notoires, que l'on conseille aux gens de boire au moins 1,5 litre par jour, un habitant de cette commune aura absorbé 4380 mg de cochonneries en dix ans... Après on s'étonne du trou de la sécu?

Amusez-vous avec votre eau du robinet sur :

http://www.sante-sports.gouv.fr/resultats-du-controle-sanitaire-de-la-qualite-de-l-eau-potable.html



Le journal


Découvrez Drosophile, le journal de l'UTlP
Abonnez-vous
télécharger le numéro 1


L'université de Trou-les pommes       le professeur Noyau    usage des images     écrivez-nous